ACTUALITÉ MUSICALE

Reggae, enfin dans la liste du patrimoine culturel mondial

C’est désormais officiel, le reggae qui est une musique rendue populaire par l’emblématique chanteur jamaïcain Bob Marley fait désormais partie de la longue liste des trésors culturels mondiaux. Il a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité en novembre dernier à Port-Louis par un comité spécialisé de l’Unesco.

La reconnaissance d’une musique popularisée dès la fin des années 1960

Le comité spécialisé de l’Unesco qui s’est réuni en novembre 2018 dans la capitale de l’Île Maurice a ajouté le reggae à la liste du patrimoine culturel mondial. Et l’organisation mondiale en charge de la promotion de la culture et de la science n’a pas manqué de justifier sa décision. Selon cette institution, cette musique jamaïcaine a fortement contribué à une prise de conscience collective sur un certain nombre de sujets au plan international.

Cette contribution s’observe notamment sur les questions d’humanité, d’injustice, d’amour et de résistance. La dimension spirituelle, sensuelle, socio-politique et cérébrale du reggae constitue une autre raison majeure avancée pour inscrire ce genre musical sur la liste des richesses culturelles internationales.

Musique qui voit le jour en Jamaïque au milieu des années 1960 sous l’impulsion des artistes tels que Peter Tosh, Tood and the Maytals et bien sûr Bob Marley, le reggae est ainsi reconnu pour la tangibilité de son patrimoine culturel. Pour l’Unesco, c’est tout à fait normal que ce genre musical très populaire sur l’ensemble des continents soit inscrit au patrimoine mondial culturel mondial.

Le reggae désormais sur la liste de près 400 traditions culturelles valorisées par l’Unesco  

Avec sa récente inscription au patrimoine culturel international, le reggae figure dorénavant sur la liste des centaines de traditions culturelles dont la protection et la promotion est assurée par l’Unesco. Celles-ci comprennent non seulement des célébrations mais également des spécialités gastronomiques, des danses et des chants. Ainsi par exemple, le Zaouli en tant que danse et musique des communautés Gouro originaires de la Côte d’Ivoire ou encore la pizza napolitaine sont quelques-unes de ces traditions culturelles valorisées par l’Unesco.  

Une victoire pour la culture jamaïcaine

Cet ajout du reggae sur la liste du patrimoine culturel mondial est une réponse à la demande faite par la Jamaïque à l’Unesco. Ce pays a par le biais de son ministère de la culture fait acte de candidature pour une inscription de cette musique portée par son icône Bob Marley sur la liste des trésors culturels immatériels mondiaux. Une très belle victoire pour ce genre musical issu du rocksteady et du ska et aussi connu pour ses influences blues et jazz d’Amérique. Il convient enfin de souligner que la musique reggae ne peut être dissociée du rastafarisme qui est un mouvement spirituel sacralisant Haïlé Sélassié.


Related posts

Leave a Comment